Divorcer en Suisse : les avantages du consentement mutuel

Grand succès pour le e-divorce en Suisse…

Comme l’explique un article du magazine Suisse « Le temps » daté du 09 décembre 2013, le divorce par Internet qui est possible depuis 2007 en Suisse, y est en pleine expansion, notamment grâce à des sites dédiés comme divorce.ch (une des deux premières plateformes à l’avoir proposé). Il faut dire, qu’en gros, ce système permet de diviser par trois le coût du divorce. Sachant combien coûte un divorce, on comprend vite l’engouement suscité. Mais une autre bonne raison de plébisciter cette façon de faire est, évidemment, le gain de temps qu’elle permet. En effet, le site propose aux époux des formulaires en ligne à remplir tranquillement chez eux, par exemple, le soir.

Divorcer en Suisse : les avantages du consentement mutuel
Source : www.divorce.ch

L’approche est idéale pour les divorces à l’amiable

Une autre raison du succès de cette approche est que la grande majorité des suisses (plus de 90 %) choisit de divorcer à l’amiable (par consentement mutuel). Cela dit, comme les accords sur ce qu’on appelle « les effets accessoires du divorce », soit tous les partages qu’implique tout divorce, même amiable (de la garde des enfants, des biens, ou du domicile conjugal…), ne sont pas toujours évidents à établir, Divorce.ch ne propose pas que cette solution, mais des solutions disons intermédiaires incluant un ou plusieurs entretiens – suivant la difficulté du dossier – avec un avocat juriste. Cela permet au couple soit de s’assurer que ses choix sont justes, soit d’être conseillé en amont de la rédaction de l’accord (si le couple hésite sur un budget, par exemple), etc.